fd_top3.jpg

Les réseaux

Recherche Recherche

Dernières actualités

Slider

 Journée annuelle des évaluateurs de l'évaluation croisée entre pairs

18 novembre 2022 à NÎMES

vendredi 18 novembre 2022, les évaluateurs du dispositif de formation "évaluation croisée entre pairs", ainsi que les membres du comité de pilotage (COPIL) se sont réunis à Nîmes, pour leur rencontre annuelle. 

Les 20 participants ont ainsi pu échanger sur des pistes d’amélioration continue de cette formation. Une journée riche, dynamique, axée vers une coopération active de l’ensemble des participants.

Lydie LEOTY nous ayant fait part il y a quelques jours, de sa volonté de quitter le COPIL, nous la remercions chaleureusement de sa participation et de son implication dans le dispositif d’évaluation croisée entre pairs. 

 

Cette journée fut également l'occasion pour les évaluateurs de participer à la formation « Adapter sa communication, durant les évaluations croisées entre pairs, grâce à l’humour » animée par Laure Burger. 

100 % des participants ont été satisfaits de cette formation

L'avis des participants : "Echanges, Partage d'expériences et de pratiques, renforce l'importance d'appartenir à une fédération qui œuvre notamment à la reconnaissance de cette profession en pleine construction" / "formation très intéressante permettant également un bonne cohésion de groupe et une "redynamisation" de l'évaluation"


 

Dans un souci d'amélioration continue des pratiques professionnelles et de la qualité d'exécution des mandats judiciaires confiés, la FNMJI a conçu, développé, et pleinement finalisé un dispositif d'évaluation à destination de ses adhérents.

Cette action de professionnalisation a été homologuée par la FNMJI auprès du FIF PL et peut prétendre à une prise en charge financière afin que seul un montant résiduel reste à la charge du professionnel évalué, sous réserve du respect du processus de prise en charge.

Découvrez le mécanisme en images :

----> Nouvelle plaquette du dispositif d'Evaluation Croisée entre Pairs <----

Historique et principes de la démarche :

C'est dans le courant de l'année 2015 qu'est né ce projet de portée nationale, sous l'impulsion de la FMJI Rhône-Alpes qui souhaitait proposer une démarche d'amélioration de la pratique des mandataires judiciaires.

Pour mettre en œuvre ce projet dont elle est à l'origine, la FNMJI a mis en place un comité de pilotage et un groupe de travail chargé de recueillir les avis d'un comité technique, du CREAI Rhône-Alpes et de différents experts. A toutes les étapes de la conception et de la mise au point du dispositif d'évaluation, la FNMJI a conservé la maîtrise du projet jusqu’à son aboutissement. Le dépôt des droits auprès de l’INPI étant effectué, la FNMJI se charge in fine du lancement officiel de la démarche dans les régions.

Le dispositif d'évaluation entre pairs des mandataires judiciaires à la protection des majeurs s’appuie essentiellement sur :

  • un référentiel d'évaluation croisée entre pairs fruit du recueil de bonnes pratiques professionnelles identifiées dans les textes, la déontologie, la représentation commune, ...

  • un guide de mise en oeuvre de la démarche et un guide de déroulement de l' évaluation,

  • la participation active, volontaire et bienveillante des adhérents MJPM qui prendront conscience de leurs pratiques, les amélioreront, les transmettront, tant en position d’évaluateurs que d’évalués.

Sur le fond, il est important de noter que les « normes » ainsi édictées constituent des objectifs idéaux et qu'elles ne sauraient faire naître aucune obligation de résultat susceptible de peser sur les mandataires de justice. Le niveau de qualité tel que décrit dans le référentiel constitue donc un idéal qui ne peut être totalement atteint. La démarche d'évaluation a surtout pour ambition d'aider à s'en rapprocher en fournissant une méthode organisée d'analyse.

Sur la forme, la FNMJI a apporté un soin tout particulier à la rédaction et notamment à la terminologie employée dans le cadre du dispositif d'évaluation.

La démarche d’évaluation croisée entre pairs permet donc de répondre à plusieurs attentes de la protection juridique des majeurs :

  • Proposer à tous une démarche d'amélioration par des prises de recul visant à sécuriser les pratiques,
  • Créer une dynamique d'échange entre pairs par de l’apprentissage réflexif,
  • Valoriser un niveau collectif de qualité,
  • Professionnaliser le métier à l’image des autres professions

 

Cette information est fournie par la FNMJI à ses adhérents. Par conséquent, elle ne saurait être tenue responsable du contenu mentionné ou de l'utilisation qui en est faite